Médiation / Exposition Déjà-vu, Pascale Rémita, par les premières option de spécialité Arts plastiques en direction des classes de primaires et de collège !

Les élèves de premières, option de spécialité ont été formées en une journée, par le chargé des publics du FRAC Poitou-charentes, Stéphane Marchais, à la médiation.

Objectif : proposer un parcours sensible de visite de l’exposition Déjà-vu, Pascale Remita et restitution du Workshop des terminales Option de spécialité Arts plastiques. 

Une expérience qui s’inscrit dans leur parcours de formation  : être capable de présenter une démarche ; d’engager un dialogue ; d’envisager et de mettre en oeuvre une présentation ; de créer collectivement les conditions d’un projet d’exposition pour un public.

20190122_14085420190122_14145720190122_141729Resized_20190128_150812_491

Propos d’élèves « médiateurs » :  

 » Ce workshop a été pour moi une bonne expérience. Travailler avec des enfants n’était pas quelque chose que j’aimais énormément, on peut même aller jusqu’à dire que je détestais ça. Mais j’ai décidé de me jeter à l’eau, mais …entourer de toutes ces petites têtes, j’ai bien cru que j’allais me noyer. Avec les premiers groupes (CM1 et CM2) ça c’est très bien passé et j’aurais pu faire mille et une présentation comme celle-ci. Malheureusement, vous vous en doutez, les autres ne se sont pas déroulés de la même manière avec les niveaux collège. Nous avions beaucoup travaillé notre médiation sur la participation des collégiens, alors, lorsqu’ils ont commencé à se plaindre, ne voulant pas répondre à nos questions, j’ai du changer de tactique et essayer de les intéresser avec des références à des séries, …etc. J’ai donc compris que chaque médiation est différente, chaque groupe fonctionne différemment. J’ai trouvé celà très interéssant. Faire de la médiation est donc quelque chose qui m’a vraiment plu, tant pour le contact humain, que pour le travail en équipe que ça représente ». Annelys, élève de première L, option de spécialité Arts plastiques.

« Sociale et toujours enjouée, travailler aux cotés d’autres personnes a toujours été un plaisir. La médiation fut alors une belle expérience. Lors de ces rencontres, j’ai pu faire la connaissance de professeurs intéressés, passionnés mais également d’élèves en quête de connaissance et sans doute aussi de futurs artistes. Entre adolescents plutôt introvertis et enfants pour la plupart très bavards, s’adapter a été une rude épreuve. Cependant, parler d’une de mes passions fut un réel bonheur. » Alexia, élève de première L, option de spécialité Arts plastiques.